Langage et pratiques « transgenres »

Luca Greco

p. 5

Citer cet article

Référence papier

Luca Greco, « Langage et pratiques « transgenres » », Langues et cité, 24 | 2013, 5.

Référence électronique

Luca Greco, « Langage et pratiques « transgenres » », Langues et cité [En ligne], 24 | 2013, mis en ligne le 12 juin 2023, consulté le 22 avril 2024. URL : https://www.languesetcite.fr/423

Les personnes se disant « transgenres » revendiquent un positionnement identitaire remettant en question le binarisme « homme vs femme ». Les recherches sur les relations entre pratiques transgenres et langage sont extrêmement rares, mais elles sont particulièrement intéressantes pour illustrer comment la créativité linguistique est sollicitée pour marquer un positionnement identitaire. Voici quelques exemples de néologismes circulant dans une communauté transgenre belge francophone :

H

F

Transgenre

il

elle

yel, iel

(utilisé à l’oral et à l’écrit)

ils

elles

yels

(surtout utilisé à l’écrit)

z

(utilisé à l’oral)

tous

toutes

toustes

(utilisé à l’oral et à l’écrit,

en alternance dans ce dernier cas avec touTEs)

ceux

celles

ceuses, celleux

(utilisé à l’oral et à l’écrit)

nombreux

nombreuses

nombreuxses

(utilisé à l’écrit)

Greco L., 2012, « Un soi pluriel : la présentation de soi dans les ateliers drag kings. Enjeux interactionnels, catégoriels et politiques ». Dans N. Chetcuti, L. Greco (éds) La face cachée du genre. Langage et pouvoir des normes, Paris, Presses universitaires de la Sorbonne Nouvelle, pp. 63‑83

Thomas M-Y., Espineira K., Alessandrin A., (éds) 2013, Transidentités. Histoire d’une dépathologisation, Paris, L’Harmattan.

Luca Greco

Université de la Sorbonne Nouvelle

Articles du même auteur